Français English 

Ayurvéda : qu'est-ce que c'est ?

L'ayurvéda ou médecine ayurvédique est une médecine traditionnelle originaire de l'Inde, également pratiquée dans d'autres parties du monde, surtout en Asie.
En sanskrit, le mot « ayurveda » est une association des mots : ayur signifiant « vie » et veda qui signifie « science », ainsi « ayurveda » signifie « science de la vie ».
L'ayurvéda puise ses sources dans le Véda, ensemble de textes sacrés de l'Inde antique, et ses principes sont ceux de ce qu'on appelle aujourd'hui la « médecine naturelle ».
En l'occurrence, il s'agit d'une approche de la culture védique, dont l'hindouisme s'est librement inspiré. L'ayurvéda demeure une forme de médecine traditionnelle encore vivace en Asie du Sud.
La littérature la plus ancienne sur l'ayurvéda est apparue en Inde au cours de la période védique,  au début de l'ère chrétienne, mais on estime les origines de cette médecine à environ 1000 ans avant notre ère.
Sa valeur médicale est reconnue par l'Organisation mondiale de la santé.

Ayurvéda : principes généraux

L'utilisation du mot veda, qui signifie "connaissance", indique l'importance de l'ayurvéda en Inde. L'ayurvéda propose un bien-être durable dans la vie, tant individuelle que familiale et sociale. Elle replace l'homme dans sa dimension à la fois physique et spirituelle. Elle considère que toutes les maladies affectent en même temps le corps, l'âme et l'esprit. Elle ne traite donc jamais l'un sans les deux autres.
L'ayurvéda croit en l'existence des cinq grands éléments (la terre, l'eau, le feu, l'air et l'espace), formant l'univers, y compris le corps humain.

L'ayurveda croit en l'équilibre de trois "humeurs" ou dosha :
  • Vata (espace/air),
  • Pitta (feu/terre),
  • Kapha (terre/eau).

Ces éléments sont présents à des degrés différents chez chaque individu. Cette doctrine des trois dosha, est primordiale. Le(s) dosha(s) dominant chez l'individu détermine(nt) ses tendances, ses faiblesses et conseille un style de vie, notamment un régime qui lui est bénéfique, en l'harmonisant avec l'univers.
L'ayurvéda met également l'accent sur l'exercice, le yoga, la méditation et les massages.
Le concept de Panchakarma, du sanskrit Pancha : cinq et Karma : action, est un des soins ayurvédiques dont l'objectif est de purifier le corps en provoquant l'élimination des éléments toxiques de l'organisme.

Le diagnostic ayurvédique

Pour faire un diagnostic, le médecin ayurvédique examine le patient au moyen d'un ensemble de techniques telles que l'observation, l'interrogation, la palpation (dont la prise du pouls) par lesquelles il déduit les déséquilibres présents, avant de prescrire les soins ou les remèdes.
Les qualités qui doivent être évaluées sont : la constitution, les anomalies, l'essence, la stabilité, les mensurations corporelles, l'alimentation, la force psychique, la digestion, les capacités physiques et l'âge. Le diagnostic de l'audition permet d'évaluer la fonction respiratoire et la parole.

La diététique ayurvédique

L'ayurveda intègre tout un système de recommandations nutritionnelles.
Le régime ayurvédique est établi selon le dosha majoritaire de chacun (Vata, Pitta ou Kapha) et tient compte des rythmes naturels.
Les aliments sont classifiés selon leurs caractéristiques (amer, acide, piquant, sucré, salé et astringent) et leur impact positif ou négatif sur le dosha afin d'être combinés au mieux et d'assurer ainsi le bien-être de chacun. Ainsi, par exemple, le dosha Vata est plus enclin aux goûts salés, acides et sucrés, Pitta préfère les goûts sucrés, amers, astringents et Kapha les goûts piquant, amer et astringent.

Le massage ayurvédique

Le massage abhyanga, à base essentiellement d'huile, se pratique sur le corps en externe, mais ne constitue pas une thérapie d'une puissance comparable aux techniques du Panchakarma, contrairement à l'idée répandue actuellement en Occident. Il est destiné à drainer les toxines vers le système digestif et donc à favoriser l'élimination pour permettre aux techniques du Panchakarma de déployer tous leurs effets. 

Le massage et les soins ayurvédiques n'ont, à l'origine, pas une vocation relaxante mais curative. À l'instar des plantes, ils visent à rééquilibrer un terrain, à nourrir ou à dessaturer, à ôter des tensions, à relâcher le mental…

Tous les soins ayurvédiques fonctionnent sur le principe de l'absorption cutanée des matières premières appliquées sur le corps. Un massage ou un soin ayurvédique, c'est avant tout une matière première adaptée au profil, pathologie et symptômes du patient. Elle doit absolument être de qualité pour donner de réels bénéfices. Ces matières premières peuvent être :
  • Huiles : sésame, ricin, noix de coco, moutarde, neem, amande douce, noyaux d'abricot ou médicalisées avec des plantes telles que Chandanbala lakshadi (au bois de santal), Dashamoula tail ou Mahanarayan.
  • Ghee (beurre clarifié) : pur ou médicalisé tel que triphala, dadima, mahatikta ghrouta.
  • Poudres : épices ou plantes, sel, farine de pois chiches
  • Préparations : lait médicalisé, riz cuit dans du lait, butter-milk
  • Tampons chauds : contenant des plantes, épices

Accueil
Partager sur Facebook

Contacts

Préparation
Françoise Calvel
calvel@ayurveda-inde.com

Coordination
Eric Dujoncquoy
eric@ayurveda-inde.com




Cure ayurvédique

Sur simple demande
de 3, 7, ou 14 jours
A Trivandrum, au Kérala,
en Inde du sud
Ayurvéda : les cures

Sarasvati India

Association loi 1901 basée en France.
Pour "Voyager Autrement".
Les stages et les cures sont une extension de Sarasvati.

Layam Cultural Events and Training

Notre entreprise indienne à Trivandrum,
Kérala, Inde du sud.
Elle est la continuité et le relais de Sarasvati.


Copyright © 2013. Tous droits réservés.Contactez l'auteur à calvel@sarasvati-india.org